Expo-entrepreneurs, Timeworld, Effervescence : retour sur un mois de mai riche en événements

CEuMONTRÉAL à EE22

Il y a eu beaucoup d’activités ces dernières semaines sur la planète entrepreneuriale et nos collègues Ferdaous Dorai, responsable des parcours Datapreneur et de l’entrepreneuriat scientifique, et Nada Zogheib, directrice générale du CEuMONTRÉAL (Centre d’entrepreneuriat de l’Université de Montréal), ont été sur la sellette lors d’Expo Entrepreneurs, Timeworld 2022 et Effervescence MTL.

EXPO-ENTREPRENEURS

Table ronde : Les femmes entrepreneures en Intelligence Artificielle (IA)

Animée par Ferdaous Dorai et Nada Zogheib du CEuMONTRÉAL
Avec la présence de Tina Pranjic, co-fondatrice d’Élance et Stéphanie Bouchard CEO de Stockholm Syndrome AI (toutes deux participantes au parcours Datapreneur) et Mariam Coulibaly, PDG de Startop

Lors de cette table ronde, nous avons constaté une augmentation et un fort engouement de la part des femmes ayant des projets en IA à haut potentiel, notamment dans le parcours Datapreneur en IA et science de données, mais qu’il y a encore beaucoup à faire pour encourager davantage de femmes dans ce domaine.

 

EE22 - Panel sur les femmes en IA
EE22 - Panel sur les femmes en IA

Quelques pistes de solutions ?

  1. Rendre les opportunités plus attrayantes et plus visibles, en faisant valoir les bénéfices des domaines technologiques et de l’IA tels que la flexibilité du travail et la possibilité d’innover.
  2. Améliorer l’accompagnement et le soutien offerts par l’écosystème actuel, en intégrant une sensibilité accrue vis-à-vis des défis et de la réalité spécifiques de la femme entrepreneure.
  3. Redynamiser cet accompagnement de façon innovante par le soutien par les pairs, et par des groupes d’échange qui favoriseraient le soutien mutuel, et le partage d’expériences.

TIMEWORLD

Quelle est la réalité des startups en IA?

La présentation de Ferdaous Dorai à Timeworld  sur les défis des startups est basée sur quatre années d’accompagnement de près d’une centaine de projets. En plus de l’engouement pour l’IA et l’augmentation des femmes en IA mentionnée préalablement, elle observe d’autres tendances :

  1. Émergence de formes juridiques à caractères et vocations sociales, telles que les OBNL.
  2. Une diversification des domaines d’application de l’IA : en santé, équité-diversité-inclusion, ressources humaines, développement durable et environnement.
  3. Une grande difficulté de l’intégration de l’IA dans les secteurs plus conventionnels.
Ferdaous Dorai à Timeworld 2022
Ferdaous Dorai à Timeworld 2022

Défis des startups en IA

  1. Le degré d’acceptation du marché : La solution IA peut répondre à un besoin réel, mais si le marché n’est pas prêt pour l’accepter, il peut en résulter un freinage ou un blocage à l’intégration de solution en IA, par exemple, un faible niveau d’habiletés digitales des utilisateurs.
  2. Une difficulté à formuler les bénéfices de l’intégration de l’IA en termes clients : Les entrepreneurs, étant des experts de leur solution, doivent d’abord réaliser que l’IA n’est pas un bénéfice en soi et apprendre à formuler une proposition de valeur plus ciblée sur les besoins des clients potentiels.
  3. Anticiper les phases de développement en établissant les grandes étapes et les sous-étapes nécessaires pour faire avancer leur projet, en plus de devoir anticiper la disponibilité de la donnée et réfléchir à la responsabilité éthique et la sécurité de la donnée tôt dans leur démarche.
  4. Enfin le défi de recrutement et d’attractions des talents dans les startups dans un contexte de travail de plus en plus compétitif, global et attrayant.

Quelques pistes de solutions

  1. Un accompagnement plus poussé et plus pointu au stade de l’incubation, lors du parcours entrepreneurial et après pour faire face à des besoins d’expertise plus spécialisée et recherchée en IA, par exemple : le recours à une expertise en chaîne d’approvisionnement.
  2. Une collaboration plus efficace entre les divers organismes de soutien et les institutions académiques pour mieux entourer les entrepreneurs serait bénéfique pour toutes les parties prenantes.
  3. Impliquer les acteurs du terrain plus tôt dans les nouveaux champs de recherche afin d’avoir un regard terrain, plus juste. Cela favoriserait l’adoption de la solution et rendrait plus visibles les fruits de cette recherche, au bénéfice de tous.

EFFERVESCENCE MTL

Panel sur l’innovation sociale : nouvelles approches du financement d’impact pour les technologies de rupture

Effervescence MTL, une initiative de Montréal InVivo, est un rendez-vous de 3 jours pour ceux et celles qui veulent contribuer activement à cocréer le futur des sciences de la vie au Québec.  Notre directrice générale, Nada Zogheib, a été approchée par PME MTL, Technoparc MTL pour animer le panel Innovation sociale : nouvelles approches du financement d’impact pour les technologies de rupture axé sur les défis et embûches rencontrés par les entrepreneurs scientifiques et du deeptech pour recourir au financement, dans un environnement d’impact social et d’identifier des idées innovatrices pour avoir de nouvelles pistes d’actions.

Effervescence 2022
Effervescence 2022

Ce panel offrait les perspectives de trois entrepreneurs ayant fait appel à diverses stratégies de financement, des incubateurs tels que Esplanade (projets d’impact social), le Centech (incubateur/ accélérateur de l’écosystème) et CEuMONTRÉAL (incubateur universitaire), et Boréalis, un fonds d’investissement.


Les défis liés au financement de projets scientifiques et deeptech :

  1. L’accès au financement non traditionnel est encore difficile et le chemin pour y arriver doit être débroussaillé. Les fonds d’investissement sont conscients de cette réalité et doivent faciliter l’accès au financement non traditionnel pour ces entreprises.
  2. Les stratégies de financement dites ‘spin-off’ avec un parrainage du projet peut constituer un nouveau modèle d’accompagnement/financement pour l’entrepreneuriat scientifique et deeptech.
  3. L’entrepreneuriat social est de moins en moins en marge du marché et serait de plus en plus partie prenante des projets scientifiques.
  4. Le gouvernement fédéral veut encourager les entreprises à détenir une propriété intellectuelle et pousse les organismes de soutien à mieux encadrer les entrepreneurs dans leurs démarches pour protéger leur idée, enregistrer et valoriser davantage la priorité intellectuelle comme actif.
  5. Réussir son projet sans avoir recours au financement, évoluer à son rythme peut être viable surtout si l’impact du projet est le moteur du projet.

Le financement des entreprises scientifiques et deeptech reste difficile d’accès, mais il y a une volonté de faciliter l’accès à des formes de financement non conventionnelles. Il s’agit pour chaque entrepreneur de se questionner et de trouver le modèle qui lui convient le mieux en fonction de ses valeurs et de l’impact qu’il veut avoir sur le marché et son environnement.

Le CEuMONTRÉAL est fier des nominations et lauréats MISO Chip Inc, NeuralDrive et Totum Tech qui sont issus de nos parcours Datapreneur et Technopreneur.

Source :

Suzanne Donofrio
Conseillère en formation entrepreneuriat
CEuMONTRÉAL
suzanne.donofrio@ceumontreal.ca